« Islam médiéval », journée d’étude Ménestrel

« Islam médiéval », journée d’étude Ménestrel

Présentation du portail Ménestrel, portail sur lequel sont mises en ligne les différentes ressources pour les études médiévales en sciences humaines pour les régions de l’Ancien Monde, de l’Écosse au Japon.
Journée co-organisée par Dominique Valérian (Université Lumière – Lyon 2, CIHAM) et Eric Vallet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IUF, Orient et Méditerranée/Islam médiéval), avec le soutien de l’IUF, du CIHAM et de l’UMR 8167 Orient et Méditerranée / Islam médiéval.
Plus d’information sur la journée d’étude sur Calenda.org.

Biblissima propose Eulexis, un lemmatiseur de textes grecs

Biblissima propose Eulexis, un lemmatiseur de textes grecs

Les dictionnaires utilisés par l’application sont :
le LSJ (1940) : Grec → Anglais
le Pape (1880) : Grec → Allemand
le Bailly (Abr. 1919) : Grec → Français

Eulexis

Plus d’informations sur la version bêta de l’application en ligne Eulexis

Démo : reconstitution virtuelle du manuscrit 5 de Châteauroux

Un nouvel exemple de bibliothèque virtuelle avec une reconstitution virtuelle du manuscrit 5 de Châteauroux du Pool Biblissima :

A ce jour, la reconstitution virtuelle se présente sous la forme de deux démos :

  • une instance du visualiseur Mirador1 permettant de consulter dans une interface commune le manuscrit complet (BVMM) et les miniatures découpées (Gallica)
  • une démo de visualiseur proposant une première tentative de reconstitution des 11 onze pages lacunaires du manuscrit, au-dessus desquelles il est possible de replacer les miniatures à leur emplacement d’origine, permettant ainsi de restituer virtuellement à la fois le décor et le texte des parties mutilées.

Ces deux démos reposent toutes deux sur les standards de l’International Image Interoperability Framework (IIIF).

Toutes les informations sur le site Biblissima.

Manuscrit 5 de Châteauroux

  1. Visualiseur open source , présentation sur le site Biblissima ou sur le site Project Mirador []

Nomisma.org, pour “raconter” les collections de monnaies romaines grâce au linked open data

Nomisma.org utilise la plateforme Nodegoat1 pour permettre de visionner sur une carte géographique des collections de monnaies romaines, dont les données ont été précédemment saisies en RDF par des chercheurs et institutions. Ces données sont importées dans Nodegoat grâce au protocol SPARQL. Après avoir éventuellement ajouté des informations depuis Wikipédia, un scénario est sélectionné depuis une liste déroulante pour permettre de visionner sur une carte géographique une collection, comme celle du trésor des monnaies de Marc Antoine.

Nodegoat Nomisma

Nomisma.org is a collaborative project to provide stable digital representations of numismatic concepts according to the principles of Linked Open Data2. These take the form of http URIs that also provide access to reusable information about those concepts, along with links to other resources. The canonical format of nomisma.org is RDF/XML, with serializations available in JSON-LD (including geoJSON-LD for complex geographic features), Turtle, KML (when applicable), and HTML5+RDFa 1.1.3

Nomisma.org concourt pour le prix du meilleur développement Linked Open Data par les bibliothèques et les musées, concours organisé à l’occasion du Summit 2015 :

Continuer la lecture de Nomisma.org, pour “raconter” les collections de monnaies romaines grâce au linked open data

  1. développé par Lab1100. J’ai pu assister à une démonstration au CAA 2015 à Sienne ; je ferai une démonstration sous forme de compte-rendu lors de la 6e édition du Caf’E.phe []
  2. données ouvertes et liées. Pour comprendre linked open data []
  3. Suivez les actualités sur le développement de Nomisma.org en vous abonnant à leur flux RSS []

Réflexion à propos de la sémantique d’une base de données relationnelle des auteurs de littérature en langue bretonne

Jean-Baptiste Pressac de la Bibliothèque Yves-Le-Gallo partage ses problématiques, ses choix et son expérience sur le projet de la base de données relationnelle des auteurs de litterature en langue bretonne1 du projet PRELIB.

[…] comment exprimer les données avec le CIDOC CRM et FRBRoo puis de convertir les données de la base de données relationnelles avec DataLift afin de comparer les requêtes SPARQL avec des requêtes SQL, de faire des essais d’analyse de réseau à partir de ces données RDF et de vérifier si le web sémantique permet réellement d’inférer de nouvelles connaissances (peut-être l’aspect le plus intéressant du web sémantique)

Il passe en revue certains outils open source, partage ses impressions sur des manuels pédagogiques. Mais il s’intéresse plus particulièrement aux questions de sémantique :

Du côté des vocabulaires, j’avais identifié FRBR pour la saisie des œuvres littéraires mais j’avais du mal à en trouver une pour exprimer les données biographiques jusqu’à ce que j’entende parler fin 2014 de CIDOC1 CRM2 grâce au projet Biblissima.

Sans doute peut-on aisément qualifier cet article de ressources pour les base de données relationnelles et le web sémantique tant il y a d’informations.

  1. Bibliothèque Yves-Le-Gallo []

A destination des enseignants du primaire et du secondaire…

A destination des enseignants du primaire et du secondaire…

Une habile initiative pour tenter de sensibiliser les plus jeunes à la civilisation mésopotamienne et à l’écriture cunéiforme : des ressources1 sont à la disposition des enseignants du primaire et du secondaire sur le site Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès.
Une des ressources en vidéo2 :

  1. Direction scientifique : Cécile Michel — CNRS, Laboratoire ArScAn – équipe HAROC []
  2. Avec l’aimable participation de Christine PROUST (CNRS, Laboratoire SPHERE – équipe REHSEIS). Réalisation, image, montage : Vanessa Tubiana-Brun (CNRS, Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès). Musique : « Dyads Three », Piotr Michalowski (saxophone soprano) & Jaime Rodríguez Matos (guitare) © 2011 abzu recordings – « Forking Paths, Pt. 5 », Piotr Michalowski (saxophone soprano) © Piotr Michalowski 2007 Friends and Relatives Records []

DiXiT Convention: Technology, Software, Standards for the Digital Scholarly Edition

Convention DiXiT, une réunion informelle autour de l’édition scientifique numérique : appel à contribution

The DiXiT project is an Initial Training Network funded under the European Commission’s Marie-Curie scheme. In the project a number of high-profile European universities and research institutions work together in training a new generation of digital scholarly editors.

The Huygens Institute for the History of the Netherlands is organizing the first of DiXiT’s three conventions, September 16-18 2015 in The Hague, the Netherlands. The convention will be an informal meeting where the DiXiT research fellows will present their first results in interactive sessions. We anticipate a lively get-together bristling with new ideas, and we hope that many of those working in the field of scholarly editing and digital humanities will gather here.

Lire la suite sur le site de l’organisateur

SWIB15, conférence sur le web sémantique : appel à contribution

SWIB15, conférence sur le web sémantique : appel à contribution

The SWIB conference (Semantic Web in Libraries, German: « Semantic Web in Bibliotheken ») is an annual conference focusing on Semantic Web and Linked Open Data (LOD) in libraries and related organisations. It is held in Germany, by turns in the Cologne region and Hamburg. The topics of talks and workshops at SWIB revolve around opening data, linking data and creating tools and software for LOD production scenarios. These areas of focus are supplemented by presentations of research projects in applied sciences, industry applications, and LOD activities in other areas. SWIB mainly targets IT staff, developers, librarians and researchers.

Lire la suite sur le site de l’organisateur.

Réflexion sur l’accessibilité numérique pour tous au THATCamp Paris 2015

Réflexion sur l’accessibilité numérique pour tous au THATCamp Paris 2015

Vanessa Juloux, doctorante RSP, animera un atelier sur l’accessibilité numérique pour tous au THATCamp 20151 :

Développement open source, plateforme collaborative, édition numérique, diaporama, courriel, API réseaux sociaux, etc. Les champs de compétences et les outils ou espaces d’échanges des connaissances ou des partages du Savoir sont vastes et devraient s’adresser à l’ensemble des publics. Mais encore faut-il se poser la question de savoir si à l’ère du numérique, TOUS peuvent accéder équitablement aux humanités numériques ? TOUS, sans discrimination aucune. Un de mes amis malvoyants (et doctorant sur les corpus juridiques au XIIe siècle) me rapportait récemment que moins de 5% des malvoyants s’engageaient dans un cursus d’études supérieures. Alors pourquoi faire un effort pour ‘ce’ profil d’utilisateur ? Ne devrait-on pas plutôt s’interroger sur les raisons de ce faible taux ?

Lire la suite sur le carnet THATCamp Paris.

  1. #tcp2015, du 9 au 11 juin à l’INHA []

Un observatoire sur le patrimoine écrit ?

Un observatoire sur le patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance ?

Pour celles et ceux qui n’ont pu être présents à la journée d’étude qui s’est déroulée au Louvre le 14 avril dernier, voici la présentation d’Anne-Marie Turcan-Verkerk : « Fabrique des archives numériques » : Pourquoi et comment concevoir un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance ?

Pourquoi et comment concevoir un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance ? Biblissima
Pourquoi et comment concevoir un observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance ? Biblissima

Etude des pigments dans les manuscrits médiévaux

En Septembre dernier, l’EPHE avait organisé une formation de cinq jours sur les images multi-spectrales « Modern Imaging Technologies for Cultural Heritage »1. A cette occasion, Michael Phelps nous avait fait l’immense plaisir de présenter  le projet de librairie électronique des manuscrits du Monastère de Sainte Catherine.

Pour rester sur cette même thématique et poursuivre l’exploration de l’étude des pigments, voici une excellente présentation proposée par la Royal Society of Chemistry, présentation d’un projet conduit par Andrew Beeby,  impliquant des scientifiques issus des sciences dures et des humanistes — un très bon exemple d’interdisciplinarité :

Identifying the materials used in medieval illuminated manuscripts gives us an insight into the techniques and skills of the scribes and illuminators, as well as the sometimes complex trade routes of the times. Also, knowing what materials are present gives modern day conservators information about the materials they may encounter. The challenge is to be able to identify materials on a delicate sheet of parchment, typically a folio of a bound manuscript that does not open readily, without contact, sampling or causing any damage. Ideally the technique should give an unequivocal identification of pigments with high spatial resolution and selectivity: a challenge indeed!
Continuer la lecture de Etude des pigments dans les manuscrits médiévaux

  1. intervenants : David Kelbe, Gregory Heyworth, Michael Phelps, Roger Easton et Daniel Stoekl Ben Ezra.
    Petite anecdote, pas des moindres, à cette occasion, nous avons transformé une des salles de cours du France en chambre noire à des fins d’observation d’une des séances de photographies d’un manuscrit avec le système Lazarus  ! Merci aux étudiants qui ont prêtés mains fortes. []

OpenSpecimen et biobanking

Le code source ouvert (ang. open source) n’est pas uniquement destiné aux humanistes, aux gamers, et développeurs d’API utilitaires ou toute autre application de vulgarisation que l’on pourrait pour certaines, associer à des PDA nouvelles générations 2.0 ; le code source ouvert  sert donc également la recherche clinique et moléculaire en permettant notamment l’accès aux informations des specimens biologiques (appelés aussi bio-specimens). Un exemple de la contribution du code source ouvert avec OpenSpecimen qui innove en ce domaine : il s’agit d’une plateforme biobanque1  qui permet d’ajouter et de retrouver des données de specimens biologiques :

OpenSpecimen is an open source biobanking informatics platform that permits users to enter and retrieve data concerning the collection, storage, quality assurance, and distribution of biospecimens. Its most important feature is the ability to collect high-quality, standards-based data specific to a disease or set of study requirements.

Continuer la lecture de OpenSpecimen et biobanking

  1. Biobanque est une collection d’échantillons et de données biologiques destinés à la recherche scientifique, en biologie (notamment en génomique) et en médecine. []

Éditions électroniques, outils collaboratifs et crowdsourcing

La conférence «Éditions électroniques, outils collaboratifs et crowdsourcing » aura lieu le lundi 13 avril de 17h à 19h à l’École des chartes (salle Léopold-Delisle). Elle donnera lieu à une intervention de Stuart Dunn (King’s College), sur la production participative (crowdsourcing) dans les humanités et le projet Heritage Gazetteer of Cyprus.
Pour en savoir plus

Wikipédia, objet scientifique non identifié

Wikipédia, objet scientifique non identifié

Parmi les dix premiers sites visités au monde, Wikipédia est désormais d’un usage courant dans le milieu éducatif et scientifique. Mais quelles sont exactement les relations que les chercheurs ont nouées avec la plus célèbre encyclopédie participative et collaborative en ligne ? Tel est l’objet de ce livre collectif et interdisciplinaire, où alternent études de cas et réflexions transversales.
En observant la participation des chercheurs et experts à Wikipédia, l’ouvrage cherche notamment à identifier des enjeux en termes d’intermédiation des savoirs, de structuration et de reconnaissance d’un champ ou de diffusion de la culture scientifique.

Pour lire la suite, voir sur le site de Presses Universitaires de Paris Ouest