Moshe Koppel : Digital Tools for Historical Corpora: Automating Source Criticism, Ur-text Reconstruction and More

Dans le cadre du programme e.philologie PSL (ENC, EPHE, ENS, EHESS) :
Lundi 5 décembre 17-19h, salle Delisle, ENC, rue Richelieu 65, métro Pyramides.

Moshe Koppel (Université de Bar Ilan et DICTA)1.
Digital Tools for Historical Corpora: Automating Source Criticism, Ur-text Reconstruction and More.

The availability of large digitized historical corpora presents myriad challenges and opportunities. This talk will present an overview of some of the key problems presented by historical corpora, including the need for text preprocessing (correcting transcription errors, punctuating raw text, opening abbreviations, and morphological tagging), authorship analysis, identifying cross-references and parallel texts, and stemma and ur-text reconstruction. We will focus in depth on two especially interesting challenges: source analysis of multi-author documents (including Hebrew biblical books) and ur-text reconstruction from multiple noisy textual witnesses.

Continuer la lecture de Moshe Koppel : Digital Tools for Historical Corpora: Automating Source Criticism, Ur-text Reconstruction and More

  1. Ce séminaire sera filmé et la communication se fera anglais. []

Formation « Nodegoat » Bases de données – analyse de réseaux – visualisations

En 2015 au CAA de Sienne, j’avais assisté à une présentation de Nodegoat. Un compte-rendu avait d’ailleurs été fait à l’une des séances du Caf’E.phe.

Le 17 janvier prochain, une journée de formation « Nodegoat » Bases de données – analyse de réseaux – visualisations est proposée à Paris de 9h30 à 17h30, en partenariat avec l’université Paris Diderot, l’Institut des humanités de Paris, l’Action structurante PluriGenre et l’UMR 7219. Continuer la lecture de Formation « Nodegoat » Bases de données – analyse de réseaux – visualisations

Appel à communications : Digital Classics III: Re-thinking Text Analysis

Conference: Digital Classics III: Re-thinking Text Analysis

Date: 12th -13th May 2017

Venue: Heidelberger Akademie der Wissenschaften (Karlsplatz 4, Heidelberg)

Concluding conference on the project Der digital turn in den Altertumswissenschaften: Wahrnehmung – Dokumentation – Reflexion (Stelios Chronopoulos, Felix K. Maier, Anna Novokhatko)

Digital text analysis is increasing in prominence throughout the humanities. The ever growing availability of data has opened scholars to the possibilities of quantitative text analysis as a method of learning about the form and content of text. Greek and Latin text analysis in particular poses new questions through the development of text analysis tools and technologies.

The 2-day conference is planned to discuss best practices in methods, methodology, tools and technology and hermeneutical reflections on text analysis.

This Call for Papers is oriented particularly to all kind of digital projects on Ancient Greek and Latin texts based on central questions such as: Continuer la lecture de Appel à communications : Digital Classics III: Re-thinking Text Analysis

Uzy Smilansky : Turning Information to Knowledge – The Case of 3D Digitization of Ancient Artifacts and Scriptures

Dans le cadre du programme e.philologie PSL (ENC, EPHE, ENS, EHESS) :
Lundi 28 novembre 17-19h, salle Delisle, ENC, rue Richelieu 65, métro Pyramides.

Uzy Smilansky (Weizmann Institute of Science, Laboratory for Computational Archaeology, the Hebrew University of Jerusalem)1.
Turning Information to Knowledge – The Case of 3D Digitization of Ancient Artifacts and Scriptures. Continuer la lecture de Uzy Smilansky : Turning Information to Knowledge – The Case of 3D Digitization of Ancient Artifacts and Scriptures

  1. Ce séminaire sera filmé et la communication se fera anglais. []

En direct de l’ASOR à San Antonio : Encoding Data for Digital Collaboration

Jeudi 17 Novembre à 15h20, session en direct de l’American School of Oriental Research (ASOR) à San Antonio (Texas), co-présidée par Amy Gansell de l’université St John’s (New York) et Vanessa Juloux (EPHE, PSL), “Encoding Data for Digital Collaboration” :

  • Sveta Matskevich (University of Haifa),“A Conceptual Framework for Archaeological Data Encoding” (15 min.)
  • Shannon Martino (School of the Art Institute, Chicago), “A Quantitative Method for the Creation of Typologies for Qualitatively Described Objects: A Case Study of Prehistoric Figurines from Anatolia and Southeastern Europe” (15 min.)
  • Darren Joblonkay (University of Toronto), “Association Mining Algorithms for Elucidating Community-Based Practices in the Ancient Near East: A View from Tell Mastuma, Syria” (15 min.)
  • Émilie Pagé-Perron (University of Toronto), “Data Mining Cuneiform Corpora: Get Relational” (15 min.)
  • Terhi Nurmikko-Fuller (Australian National University), “Publishing Sumerian Literature on the Semantic Web” (15 min.)

Continuer la lecture de En direct de l’ASOR à San Antonio : Encoding Data for Digital Collaboration

Wido van Peursen : Identifying linguistic changes by syntactic variation: the case of the Hebrew Bible

Dans le cadre du programme e.philologie PSL (ENC, EPHE, ENS, EHESS) :
Lundi 14 novembre 17-19h, salle Delisle, ENC, rue Richelieu 65, métro Pyramides.

Wido van Peursen (Vrije Universiteit Amsterdam)1.
Identifying linguistic changes by syntactic variation: the case of the Hebrew Bible

The Eep Talstra Centre for Bible and Computer (ETCBC), VU University Amsterdam, has built a richly annotated linguistic database of the Hebrew Bible or Old Testament (OT) and explores ways to apply DH methods to investigate old and new questions related to OT studies.
One of those old questions concerns the character of the linguistic diversity in the Old Testament and the best way to account for it. Over the last decades this question has again sparked much interest, leading to a broad range of explanations such as differences in time of origin, genre, dialect, the influence of neighbouring languages, individual styles of the authors, or transmission history. Fierce debates have led to a flow of publications. The significance of many contributions to the debate is tempered by limitations such as a focus on only one or a few of books, methodological presuppositions and a focus on lexical items set phrases or morphosyntactic phenomena. […]

Pour lire la suite et pour vous inscrire, consultez le carnet ephilologie.

Pour toute information complémentaire, contactez Vanessa Juloux (vanessa.juloux [AT] ephe.sorbonne.fr).

  1. Ce séminaire sera filmé et la communication se fera anglais. []

Publication : Introduction aux métadonnées

La 3ème édition Introduction to Metadata est disponible en Open Access sur le site The Getty :

Introduction to Metadata

Like metadata itself, the realm of online resources is constantly and rapidly growing and evolving. Much has changed in the digital information landscape since the first print edition of this book was published in 1998, followed by revised editions in 2000 and 2008. The time is right for an updated edition of this text, intended to give a general introduction to metadata and to explain some of the key tools, concepts, and issues associated with using metadata to build authoritative, reliable, and useful digital resources. In the last few years, phenomena such as linked open data have begun to play an important role in the Semantic Web; the standard for library cataloging, Anglo-American Cataloging Rules, has been largely replaced by the Resource Description and Access (RDA) standard; and the BIBFRAME linked open data standard is poised to become the successor to the venerable MARC format for encoding bibliographic metadata. Continuer la lecture de Publication : Introduction aux métadonnées

Première journée d’études Humanités numériques EPHE

Quand : Mercredi 12 octobre.
Horaires : 9h-17h30.
Où : Auditorium du bâtiment le France, 190 av. de France, 75013 Paris.

Cette première journée dédiée aux humanités numériques sera pluridisciplinaire (archéologie, philologie, histoire, histoire de l’art, histoire des religions, paléoanthropologie, linguistique…) ; des posters de chercheurs et étudiants membres de l’EPHE1 seront exposés.
Entre autres réflexions, une table ronde est organisée sur « Les humanités numériques pourquoi et comment ? ». Les offres de formations EPHE/PSL2 seront également abordées.

Le programme de la journée est disponible sur le site dédié aux humanités numériques à l’EPHE, HumaNum.ephe.fr.

Inscriptions ouvertes à tous les membres des institutions PSL et autres établissements : http://bit.ly/2dTpMW8.

  1. laboratoires : SAPRAT, CRCAO, PROCLAC, O&M, Égypte Ancienne, PACEA, LEM, AnHIMA, MEDé []
  2. Formations 2016-2017 : humanum.ephe.fr. []

Conférence diffusée en direct mardi 27 sept. : Collections as Data: Stewardship and Use Models to Enhance Access

Collections as Data

Conférence diffusée en simultanée1:

  • Collections as Data: Stewardship and Use Models to Enhance Access,
  • mardi 27 septembre 2016,
  • à partir de 9h heure locale (Washington),
  • depuis The Library of Congress.

The rise of accessible digital collections coupled with the development of tools for processing and analyzing data has enabled researchers to create new models of scholarship and inquiry. The National Digital Initiatives team invites leaders and experts from organizations that are collecting, preserving and providing researcher access to digital collections as data to share best practices and lessons learned. This event will also highlight new collaborative initiatives at the Library of Congress that seek to enhance researcher engagement and the use of digital collections as data.

Pour avoir le détail de la journée et des intervenants, RDV directement sur le site digitalpreservation.gov.

  1. Merci à Emilie Pagé-Perron de l’université de Toronto pour cette information — elle était également intervenue via Skype à l’occasion d’un Caf’E.phe []

Cycle Postdigital de l’ENS : l’intelligence artificielle avec Yann LeCun et Jean Ponce

ENSLe lundi 3 octobre prochain (15-18h) se tiendra à l’ENS une conférence intitulée
« Love Machine ? Fictions et réalités des futurs de l’intelligence artificielle », lors de laquelle interviendront Yann LeCun (Directeur de Facebook AI Research et professeur à New York University)1 et Jean Ponce (Directeur du département informatique de l’ENS et de l’équipe de recherche Willow). Cette conférence sera animée par Béatrice Joyeux-Prunel et Alexandre Cadain.

Cette conférence est la première du cycle « Postdigital » :

Le programme de recherche Postdigital de l’Ecole Normale Supérieure explore les nouvelles directions de notre conception du temps et la résurgence de la fiction à l’ère digitale. Il est financé par Paris Sciences Lettres Research University.

Détail de la conférence sur le site de Postdigital de l’ENS.

Où : Théâtre de l’ENS, 45 rue d’Ulm (Escalier C, sous-sol).

L’entrée du théâtre sera libre mais il est souhaitable de réserver (nombre de places limitées) : https://goo.gl/forms/jUY7SvvFYQ0LcQuX2

  1. Intelligence artificielle : Yann Lecun, l’un des pères du « deep learning » au Collège de France []

Publication : Mobilizing the Past for a Digital Future

Mobilizing the pastMobilizing the Past for a Digital Future avec les contributions de Rebecca Bria, Bridget Buxton, William Caraher, J. Andrew Dufton, Steven J. R. Ellis, Samuel B. Fee, Eric C. Kansa, Morag M. Kersel, Marcelo Castro López, Christopher F. Motz, Eric E. Poehler, Brandon R. Olson, Adam Rabinowitz, Matthew Sayre, Adela Sobotkova, Matthew Spigelman, John Wallrodt et Steven Wernkeorin, édité par Walcek Averett, Jody Michael Gordon et Derek B. Counts.

Mobilizing the Past is a collection of 20 articles that explore the use and impact of mobile digital technology in archaeological field practice. The detailed case studies present in this volume range from drones in the Andes to iPads at Pompeii, digital workflows in the American Southwest, and examples of how bespoke, DIY, and commercial software provide solutions and craft novel challenges for field archaeologist. The range of projects and contexts ensures that Mobilizing the Past for a Digital Future is far more than a state-of-the-field manual or technical handbook. Instead, the contributors embrace the growing spirit of critique present in digital archaeology. This critical edge, backed by real projects, systems, and experiences, gives the book lasting value as both a glimpse into present practices as well as the anxieties and enthusiasm associated with the most recent generation of mobile digital tools.1

Plus d’informations sur le site The Digital Press.

  1. Source The Digital Press []

Inscriptions ouvertes : Introduction à l’encodage XML-TEI, cours intensif

Dans le cadre du programme ephilologie PSL, en collaboration avec l’ENS, l’ENC, l’EHESS et l’EPHE,  nous proposons dès le 12 septembre une formation intensive de 5 jours, « Introduction à l’encodage XML-TEI » :

  • Durée : 30h.
  • Horaires et dates : 10-17h, les 12-13/09, 23/09, 3-4/10.
  • Lieu : EPHE, Immeuble le France, Paris XIIIe, salle 116 (12, 13, 23/09) et EPHE, La Sorbonne, salle D059 (3-4/10).
  • Enseignement : Lauranne Bertrand (BNF).
  • Formulaire d’inscription.

Pour en savoir plus sur la formation, RDV sur le site HumaNum de l’EPHE. D’autres formations sur les humanités numériques et les pratiques sont également disponibles pour l’année 2016-20171.

L’inscription doit se faire en ligne AU PLUS TARD jeudi 8 septembre.
Les personnes qui dépendent d’institutions autres que celles de PSL sont priées de contacter Mme Vanessa Juloux.

Pour toute question relative à la formation et à votre inscription, contactez par courriel Vanessa Juloux.

  1. Offre de cours en humanités numériques : inscriptions ouvertes []

Offre de cours en humanités numériques : inscriptions ouvertes

ephe_enseignements

Inscriptions ouvertes aux membres de l’EPHE1,  des institutions PSL2 et partenaires pour les formations suivantes3  :

DANS LE CADRE DU PROGRAMME EN HUMANITES NUMERIQUES DE L’EPHE :

Continuer la lecture de Offre de cours en humanités numériques : inscriptions ouvertes

  1. étudiant M1 & M2, doctorant, auditeur, maître de conférences, directeur d’Etudes, directeur de recherche ou professeur, BIATOSS, diplôme EPHE, autre []
  2. PSL Research University est composée de 25 membres []
  3. cette page sera régulièrement mise à jour []

Méthodes statistiques d’Etienne Brunet

Ce qui compteLa maison d’édition Honoré Champion rassemble en trois tomes les Ecrits choisis d’Etienne Brunet (à paraître courant 2016)  sur ses méthodes d’analyse des corpus, parmi lequel Ce qui compte. Ecrits choisis, tome II, Méthodes statistiques, Céline Poudat (éd.)1. Cet ouvrage est surtout consacré aux méthodes statistiques :

Ce volume recueille une sélection de dix-sept textes d`Étienne Brunet abordant les questions statistiques et informatiques pertinentes pour le traitement linguistique de corpus. Organisées chronologiquement, ces études parcourent quarante années d`une recherche qui explore sans relâche les rapports entre statistique et linguistique. Elles vont de l`évaluation des mesures à l`annotation et à la lemmatisation des corpus textuels.2

Par ailleurs, le site de la revue Texto ! Textes & Cultures propose quelques extraits d’Étienne Brunet, Tous comptes faits. Écrits choisis, tome III. Questions linguistiques, Bénédicte Pincemin (éd.):

  1. a. Merci Bénédicte Pincemin de la liste « Sémantique des textes » pour cette information.
    b. Pour accéder au tome I, Comptes d’auteurs. Etudes statistiques, de Rabelais à Gracq. []
  2. Lire la suite sur le site de la maison d’édition []

Approches méthodologiques pour l’étude d’un corpus

Texto ! Textes & Cultures
Le site de la revue Texto ! Textes & Cultures a rassemblé des contributions (en accès libre) de différents acteurs de la communauté scientifique, contributions qui participent pleinement aux  réflexions engagées sur les méthodes liées aux humanités numériques1 (ontologie, fouille d’opinions, automatisation d’analyse textuelle, etc)  : Continuer la lecture de Approches méthodologiques pour l’étude d’un corpus

  1. Quel sens donné aux « humanités numériques » ? Pourquoi pas « humanités digitales » ? Ces questions sont toujours débattues ; lire à ce sujet la réflexion engagée par la Collection Humanités numériques plurielles (HNP) : « Sur le plan intellectuel, scientifique, philosophique ou esthétique, ce label des « humanités numériques » demeure néanmoins largement indéfini en ce qui concerne ses contenus et limites, comme domaine de recherche et d’enseignement, autant que peu structuré dans ses orientations théoriques ou philosophiques. Hormis pour quelques auteurs qui en donnent une définition précise mais peu consensuelle, le label des « humanités numériques » désigne une nébuleuse encore floue et fluctuante d’objets d’études et de débats relatifs au numérique, à ses effets dans la société et dans les professions spécialisées dans l’observation et la formation de cette société, ainsi que dans les techniques et instruments utilisés pour cette observation. […] » []

Veille, agenda et actualités des humanités numériques à l’EPHE