Numéro spécial : Documents historiques et reconnaissance automatique de textes

C’est avec grand plaisir que nous vous annonçons la parution de notre numéro spécial intitulé « Documents historiques et reconnaissance automatique d’écriture » dans le Journal of Data Mining & Digital Humanities.
 
Ce numéro offre un panorama de l’utilisation de la reconnaissance automatique d’écriture (ATR) dans le domaine des sciences humaines, en mettant particulièrement en lumière son application aux documents historiques. Il propose des articles abordant à la fois les aspects techniques et philologiques, destinés aussi bien aux novices qu’aux experts intéressés par l’intégration de l’ATR dans leurs projets. Ce numéro couvre un large éventail d’approches, incluant la création ou la collecte de données pour l’entraînement de modèles génériques, des présentations de projets et d’architectures de moteurs ATR, ainsi que des exposés sur les méthodes de segmentation et de traitement d’images.
 
Vous pouvez accéder au numéro spécial en suivant ce lien : https://jdmdh.episciences.org/page/documents-historiques-et-reconnaissance-automatique-de-textes 
 
Nous tenons à exprimer notre gratitude à tous les contributeurs et contributrices de ce numéro, ainsi qu’à Laurent Romary pour son précieux soutien.
 
Ariane Pinche (CIHAM, CNRS) et Peter Stokes (AOROC, EPHE-PSL)

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Peter A. Stokes (20 mars 2024). Numéro spécial : Documents historiques et reconnaissance automatique de textes. EphéNum. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w1wl


Peter A. Stokes

Peter Stokes is directeur d'études en humanités numériques et computationnelles appliquées à l’étude de l’écrit ancien (approximately 'research professor in digital and computational humanities applied to historical writing') at the École Pratique des Hautes Études – Université PSL, Section des Sciences Historiques et Philologiques, in Laboratoire Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident (AOROC, UMR 8546). His current primary research focus is on multigraphism (the use of different scripts or writing-systems), particularly in medieval Europe, combining the fields of palaeography, digital humanities and informatics.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search