Le social network, un outil méthodologique pour la recherche en assyriologie

Aujourd’hui à la RAI 2015 à Genève, j’ai assisté à une présentation fort intéressante d’Adam Anderson  sur l’analyse d’un social network1développé à partir de correspondances échangées entre les marchands. En s’appuyant sur les formules épistolaires qui marquent le rang des expéditeurs et destinataires2, avec la collaboration de David Bamman et Noah A. Smith, Adam Anderson a développé un modèle à partir d’algorithmes :Graphical model and MCEM algorithm

Une première analyse avait été proposée sur Innaya à partir des travaux de Cécile Michel3.

Adam Anderson

 

Adam Anderson a poursuivi ses travaux sur le social network avec notamment l’histoire de Šišaḫšušar :

L’application est open source et disponible sur Github4.

  1.  il avait d’ailleurs déjà présenté son travail à Harvard The Old Assyrian Social Network: an analysis based on the texts from Kültepe (Kanesh), Turkey []
  2. While these tablets include mostly economic and legal transactions, 2,094 of them are letters between merchants. Along with the body of the Akkadian text, each of these letters includes a highly stylized introductory formula (an “epistolary formula”) which lists the senders and recipients using strict dominance rules concerning the order of the names. For example: umma Aššur-id ̄ı Aššur-n ̄ada ̄ ana Amur-Ištar Ala ̄hum Aššur-takla ̄ku from Aššur-id ̄ı and Aššur-na ̄d ̄a to Amur-Ištar, Al ̄ahum and Aššur-takl ̄aku

    []

  3. Innaya dans les Tablettes paléo-assyriennes I : Analyse. Editions Recherche sur les Civilisations, Paris, France, 1991. Innaya dans les Tablettes paléo-assyriennes II : Edition des textes. Editions Recherche sur les Civilisations, Paris, France, 1991 []
  4. lien qui sera prochainement ajouté []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.