Un étonnant projet de crowdsourcing académique

Le mois dernier, j’étais à l’Université d’été d’Oxford pour une semaine de formation aux rythmes des digital humanities ! À cette occasion, j’ai pu assister à différentes conférences aux thématiques variées dans le monde des digital humanities ; cependant c’est sans équivoque celle de Victoria Van Hyning sur le crowdsourcing qui a retenu le plus mon attention1.

Il y a quelques années un étonnant projet de crowdsourcing est né grâce à une idée lumineuse… de deux étudiants en sciences dures Kevin Schawinski  et Chris Lintott — tous deux devaient faire leur thèse sur les galaxies : projet fort intéressant certes, mais difficilement réalisable — puisque seuls et limité par le temps, celui d’un doctorant — étant donné les milliers d’étoiles à répertorier. Chris Lintott et Kevin Schawinski, avaient-ils d’autres choix que de demander de l’aide auprès d’un public intéressé et majoritairement non-académique ?! C’est ainsi qu’est né en 2007 le site de crowdsourcing sur l’astronomie Galaxy Zoo. Ce fut aussi le point de départ d’une ingénieuse expérience de crowdsourcing académique :  Zooniverse.org, une plateforme de projets portés par des institutions scientifiques, projets tous aussi sérieux qu’ambitieux, auxquels contribuent régulièrement plusieurs dizaines de milliers de volontaires. Reconnu par les prestigieuses communautés scientifiques de l’Université d’Oxford — lieu emblématique où se situe aussi le siège —, d’Adler Planetarium à Chicago et de l’Université du MinnesotaZooniverse.org avec son équipe pluridisciplinaire réfléchit aussi au développement de différents projets digital humanities ; citons à titre d’exemples :

    • Ancient Lives pour les transcriptions collaboratives de papyri écrits en grec.

      Ancient Lives is a collaboration between a diverse collection of Oxford Papyrologists and Researchers, The Imaging Papyri Project, The Oxyrhynchus Papyri Project, the Egypt Exploration Society and the following institutions.

      AncientLives

  • AnnoTate, projet qui devrait voir le jour d’ici peu et qui consiste en l’annotation de correspondances (textes et images) :

    Help us discover the lives of twentieth-century artists by transcribing their letters, diaries and sketchbooks. AnnoTate features rarely seen documents created by artists represented in the Tate Collection.

Zooniverse.org compte actuellement trente-trois projets actifs couvrant des champs disciplinaires différents :

People-Powered Research
The Zooniverse provides opportunities for people around the world to contribute to real discoveries in fields ranging from astronomy to zoology. Welcome to the largest online platform for collaborative volunteer research.

Zooniverse.org

Pour poursuivre cette magnifique aventure au service de la science, deux préoccupations restent centrales :

  • la motivation des volontaires,
  • leur fidélisation.

Plusieurs réponses ont été proposées :

  • Le microtasking, un exemple avec le projet Penguin watch qui consiste à aider les chercheurs à annoter des milliers de photos de pingouins prises au cours d’une année dans le cadre du projet porté par l’Université d’Oxford Penguin Lifelines :

    We need your help annotating the hundreds of thousands of images taken over the past three years to turn images into numbers, which can then be used to answer novel questions about these penguin populations. By annotating the images, you are helping us to succeed in our project goals by obtaining quantitative data from photographs, which will directly improve our understanding of these species, while also assisting in their conservation. Your notations on the images will also aid in “training” a computer to automatically recognize penguin individuals. […]
    Pinguoin

  • Tenir informer les volontaires avec des comptes-rendus sur les recherches dans lesquelles ils s’investissent, compte-rendus qui sont édités sur les nombreux blogs de Zooniverse.org ; quelques exemples avec les blogs de Galaxy Zoo, d’Ancient Lives, de The Milky Way Project.
  • Apporter des connaissances scientifiques ;
  • Transmettre l’idée que les volontaires appartiennent à une communauté au service de la science ;
  • Espace d’échanges avec des acteurs des différentes communautés scientifiques, sous forme de chat ou de forum :Zooniverse

 

Des projets arrivent aussi à terme, comme The Milky Way Project laissant la place à d’autres projets collaboratifs dans un champ disciplinaire identique comme c’est le cas dans l’exemple précis pour les passionnés d’astronomie :Milky Way Project

 

Les fondateurs et l’équipe pluridisciplinaire de Zooniverse.org l’ont parfaitement compris : le Web 3.0 peut se révéler être un outil extraordinairement performant !  Mais surtout ne faut-il pas d’abord se féliciter du nombre impressionnant de volontaires  disponibles (et les féliciter évidemment  !) qui collaborent dans un même élan de générosité à la fois intellectuelle et scientifique ? Il ne pourrait y avoir de meilleure conclusion que “anyone can be a researcher2.

  1. vous pouvez trouver l’intégralité de cette conférence dans les podcasts de l’Université d’Oxford  []
  2. toutes les citations sont extraites des différents sites et blogs de Zooniverse.org, comme c’est le cas pour cette dernière citation. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.