Archives de catégorie : Veille

Projet HumaReC : une plateforme de publication digitale augmentée pour l’étude du Nouveau Testament

Financé par la Swiss National Science Foundation, le project HumaReC (Humanities Research and Continuous Publishing) : a digital New Testament test-case, sous la direction de Clivaz Claire (VITAL-IT Institut Suisse de Bioinformatique), avec la collaboration de Sara Schulthess, Anastasia Chasapi et Martial Sankar :

HumaReC souhaite tester la manière dont une recherche en sciences humaines est reconfigurée et transformée par le rythme de publication digital. Son objet test sera le seul manuscrit trilingue arabe, grec, latin connu pour le Nouveau Testament, le Marciana Gr. Z. 11 (379). En éditant les 107 folios des sept lettres de Paul de Tarse, le projet développera, à partir d’une plateforme de publication digitale augmentée, un nouveau modèle de recherche en sciences humaines, intégrant un processus continu de publication des données.

Pour plus d’information sur le projet : http://p3.snf.ch/project-169869.

Site internet : humarec.org et son blog  — à lire notamment la collaboration avec Transkribus1.

  1. Günter Mühlberger a présenté Transkribus au cours d’un séminaire e.philologie PSL []

En direct de l’ASOR à San Antonio : Encoding Data for Digital Collaboration

Jeudi 17 Novembre à 15h20, session en direct de l’American School of Oriental Research (ASOR) à San Antonio (Texas), co-présidée par Amy Gansell de l’université St John’s (New York) et Vanessa Juloux (EPHE, PSL), “Encoding Data for Digital Collaboration” :

  • Sveta Matskevich (University of Haifa),“A Conceptual Framework for Archaeological Data Encoding” (15 min.)
  • Shannon Martino (School of the Art Institute, Chicago), “A Quantitative Method for the Creation of Typologies for Qualitatively Described Objects: A Case Study of Prehistoric Figurines from Anatolia and Southeastern Europe” (15 min.)
  • Darren Joblonkay (University of Toronto), “Association Mining Algorithms for Elucidating Community-Based Practices in the Ancient Near East: A View from Tell Mastuma, Syria” (15 min.)
  • Émilie Pagé-Perron (University of Toronto), “Data Mining Cuneiform Corpora: Get Relational” (15 min.)
  • Terhi Nurmikko-Fuller (Australian National University), “Publishing Sumerian Literature on the Semantic Web” (15 min.)

Continuer la lecture de En direct de l’ASOR à San Antonio : Encoding Data for Digital Collaboration

Publication : Mobilizing the Past for a Digital Future

Mobilizing the pastMobilizing the Past for a Digital Future avec les contributions de Rebecca Bria, Bridget Buxton, William Caraher, J. Andrew Dufton, Steven J. R. Ellis, Samuel B. Fee, Eric C. Kansa, Morag M. Kersel, Marcelo Castro López, Christopher F. Motz, Eric E. Poehler, Brandon R. Olson, Adam Rabinowitz, Matthew Sayre, Adela Sobotkova, Matthew Spigelman, John Wallrodt et Steven Wernkeorin, édité par Walcek Averett, Jody Michael Gordon et Derek B. Counts.

Mobilizing the Past is a collection of 20 articles that explore the use and impact of mobile digital technology in archaeological field practice. The detailed case studies present in this volume range from drones in the Andes to iPads at Pompeii, digital workflows in the American Southwest, and examples of how bespoke, DIY, and commercial software provide solutions and craft novel challenges for field archaeologist. The range of projects and contexts ensures that Mobilizing the Past for a Digital Future is far more than a state-of-the-field manual or technical handbook. Instead, the contributors embrace the growing spirit of critique present in digital archaeology. This critical edge, backed by real projects, systems, and experiences, gives the book lasting value as both a glimpse into present practices as well as the anxieties and enthusiasm associated with the most recent generation of mobile digital tools.1

Plus d’informations sur le site The Digital Press.

  1. Source The Digital Press []

Approches méthodologiques pour l’étude d’un corpus

Texto ! Textes & Cultures
Le site de la revue Texto ! Textes & Cultures a rassemblé des contributions (en accès libre) de différents acteurs de la communauté scientifique, contributions qui participent pleinement aux  réflexions engagées sur les méthodes liées aux humanités numériques1 (ontologie, fouille d’opinions, automatisation d’analyse textuelle, etc)  : Continuer la lecture de Approches méthodologiques pour l’étude d’un corpus

  1. Quel sens donné aux « humanités numériques » ? Pourquoi pas « humanités digitales » ? Ces questions sont toujours débattues ; lire à ce sujet la réflexion engagée par la Collection Humanités numériques plurielles (HNP) : « Sur le plan intellectuel, scientifique, philosophique ou esthétique, ce label des « humanités numériques » demeure néanmoins largement indéfini en ce qui concerne ses contenus et limites, comme domaine de recherche et d’enseignement, autant que peu structuré dans ses orientations théoriques ou philosophiques. Hormis pour quelques auteurs qui en donnent une définition précise mais peu consensuelle, le label des « humanités numériques » désigne une nébuleuse encore floue et fluctuante d’objets d’études et de débats relatifs au numérique, à ses effets dans la société et dans les professions spécialisées dans l’observation et la formation de cette société, ainsi que dans les techniques et instruments utilisés pour cette observation. […] » []

Caf’E.phe, 13 édition : Hypermachiavel, Polemic Tweet et PSL-Explore

Caf'E.phe

 À vos agendas !

ouvert à tous les membres PSL et institutions partenaires1

Mardi 14 juin de 18h à 20h, bâtiment le France, 1er étage, salle 116,

En partenariat avec EpheNum de l’EPHE, nous sommes heureux de vous convier à la 13e édition du Caf’E.phe,
votre rendez-vous convivial mensuel réservé aux humanités numériques et aux computer sciences, que vous soyez néophytes ou non, autour d’un verre, entre deux snacks…2

Au programme de cette 13e édition :

  • Hypermachiavel, Hyperprince : les premiers résultats avec un outil de comparaison de traduction (S. Gedzelman, CNRS) :

    Dans le contexte de l’édition critique électronique et des corpus numériques, Hypermachiavel propose diverses fonctionnalités autour de l’établissement d’un corpus de textes parallèles (par exemple un texte et ses traductions, ou différentes versions d’édition d’un même texte) et incite l’exploration lexicale, voire conceptuelle, à l’aide de fonctions de recherche et d’annotation semi-automatique. Il cherche également à répondre à des problématiques d’études de traduction, de philologie des textes.3

Continuer la lecture de Caf’E.phe, 13 édition : Hypermachiavel, Polemic Tweet et PSL-Explore

  1. avec le soutien d’Aurélien Berra (université Paris-Ouest, EHESS), Thierry Poibeau (ENS), Jean-Baptiste Camps (ENC)  et de l’EPHE []
  2. Confirmation de votre participation par courriel à vanessa.juloux (at) ephe.sorbonne.fr []
  3. pour en savoir plus hyperprince.ens-lyon.fr/hypermachiavel []

Le parcours du Prof. Easton, un témoignage de l’apport indéniable des computer sciences dans l’étude des manuscrits

Le parcours du Prof. Easton, un témoignage de l’apport indéniable des computer sciences dans l’étude des manuscrits

Dans l’article Using technology to uncover history paru récemment sur le site Democratic & Chronicle1, le journaliste John Goodman2 retrace le parcours du Prof. Easton3, du Rochester Institute of Technology. Il montre notamment ses diverses collaborations avec de prestigieux établissements scientifiques pour l’interprétation des manuscrits d’origines culturelles diverses, et plus généralement des textes et images du patrimoine culturel, collaborations scientifiques importantes grâce à son apport dans l’image spectrale :

He is one of the pioneers in spectral imaging of cultural heritage

Invité récemment par l’EPHE (septembre 2014 et septembre 2015),  en collaboration avec d’autres institutions en France et en Allemagne, Prof. Easton collabore également avec l’IRHT :

In September 2014, Easton went to Frances for a preliminary look. « We took pictures of different damaged manuscripts, » said Easton, who was able to decipher letters where the ink suffered water damage, fading and charring.

Continuer la lecture de Le parcours du Prof. Easton, un témoignage de l’apport indéniable des computer sciences dans l’étude des manuscrits

  1. source []
  2. JGOODMAN@Gannett.com []
  3. informations complémentaires []

Compte-rendu des journées pédagogiques sur l’enseignement de l’informatique pour les SHS

Compte-rendu des journées pédagogiques sur l’enseignement de l’informatique pour les SHS

Journées organisées au CNAM les 23 et 24 juin 2015 par la Société informatique de France (SIF) en partenariat avec le CNAM, le CNRS et l’INRIA.

Ces deux journées ont permis la rencontre entre des chercheurs et des universitaires venus d’horizons divers : informaticiens, chercheurs en sciences humaines et sociales, sciences de l’éducation, musique, etc.

Les échanges ont mis en lumière plusieurs constats :

Pour lire la suite de l’article, notamment les notes des intervenants1

  1. dont Aurélien Berra de l’EHESS qui collabore avec l’EPHE dans le cadre du programme e.philologie PSL []

Proposition de réseaux de sociabilité parmi les convives de Plutarque

Proposition de réseau de sociabilité parmi les convives de Plutarque

image du réseau de sociabilité des Propos de la table — © Antony Andurand
© Antony Andurand

L’approche d’Anthony Andurand a permis de mettre en évidence le réseau de sociabilité des convives de Plutarque et des Propos de la table :

Sur la base de ce repérage systématique, nous avons eu recours, à titre exploratoire, aux outils de formalisation et de visualisation offerts par l’analyse de réseaux sociaux. La mise en série et le croisement des données permet en effet de construire une série de réseaux et de graphes, destinés à mettre en lumière les logiques géographiques ou relationnelles qui structurent, dans le témoignage des Propos de table, les cercles de la sociabilité plutarquéenne.

Pour lire l’article, rendez-vous sur le carnet sms.hypotheses.org.

A lire également sur un sujet similaire Le social network, un outil méthodologique pour la recherche en assyriologie.

L’hebdo de la Twittosphère

Logo TwitterQuoi de neuf dans la Twittosphère au cours de la semaine du 31 août au 6 septembre ?

 

Archaeologists at Oxford and Harvard will flood the region with 3D cameras in a plan to create a full digital record of every threatened artefact1.

Images & textes

“a new catalogue – a guest post from Petros Bouras-Vallianatos”2

Bilingual glossary of pharmacological plants in Greek and Arabic. MS. MSL. 60, folio 71v
Crédit image : Petros Bouras-Vallianatos.

I have recently completed a new descriptive catalogue of the 16 Greek manuscripts held by the Wellcome Library. The catalogue was published in the journal Medical History with contributions from Dr Georgi R. Parpulov. Some of these manuscripts contain previously unpublished medical works (e.g. MSS. MSL. 1, 14, 52 and 60) and offer intriguing insights into medical practice in the Byzantine world. Other manuscripts have been neglected by modern scholars undertaking the textual study of Greek treatises (e.g. MSS. MSL. 62, 109, 114 and 135). This small collection thus offers great research potential3 .

« Mazarinum, la bibliothèque numérique de la BibMazarine désormais accessible depuis ISIDORE ! »4

Bibliothèque Mazarine

Linked data

“A Generic RDF Transformation Software and its Application to a Translation Service for Common Languages of LinkedData”5

Projet en trinôme : Olivier Corby, Catherine Faron-Zucker, Fabien Gandon — projet qui sera présenté à l’occasion The 14th International Semantic Web Conference (ISWC 2015) du 11 au 15  octobre 2015 à Bethlehem (Pennsylvania, USA).

In this article we present a generic template and software solution for developers to support the many cases where we need to transform RDF. It relies on the SPARQL Template Transformation Language (STTL) which enables Semantic Web developers to write specific yet compact RDF transformers toward other languages and formats. We first briefly recall the STTL principles and software features. We then demonstrate the support it provides to programmers by presenting a selection of STTL-based RDF transformers for common languages. The software is available online as a Web service and all the RDF transformers presented in this paper can be tested online.6

Règlementation, réflexions, discussions

« Point sur les humanités numériques dans la revue Critique »7

Revue Critique : Des chiffres et des lettres, les Humanités numériques

Le tournant numérique n’affecte pas seulement les modes de diffusion des savoirs, mais leur nature même. Il pose des problèmes aux sciences humaines, particulièrement aux disciplines littéraires, plus habituées à s’intéresser à la singularité des oeuvres qu’à l’analyse quantitative et la lecture à distance. Il propose aussi de nouveaux objets d’étude, des réseaux sociaux à la littérature numérique, et de nouvelles interrogations critiques, de l’utopie d’un « transhumanisme » en devenir à la dystopie d’une menaçante « gouvernance algorithmique ».
Dans ce numéro dirigé par Alexandre Gefen, Critique donne la parole à ceux qui, travaillant dans ce nouveau champ transdisciplinaire, peuvent nous aider à en mieux comprendre les acquis et les écueils, les limites et les promesses8.

“Readers’ Definitions of Ed-Tech Buzzwords: Confusion and Skepticism Continue”9

Jeffrey R. Young dans The Chronicle of Higher Education  rapporte les témoignages de lecteurs (professeurs, étudiants, postdoc, administrateurs d’université, employés…) d’un périodique10, article qui permet de comprendre à quel point la confusion est importante lorsqu’il s’agit de définir les humanités numériques.

“Digital humanities” seemed to draw genuine confusion for many readers. More than one respondent said “no clue,” and some said it meant any use of technology in the humanities. One former graduate instructor called it: “A meaningless buzzword used to give the humanities a veneer of sophistication, both for funding purposes and for the sake of certain people’s egos.”

“Wikimedia11 Public policy has launched a fantastic new website for their public policies, including access and copyright”12

  1. The Times Middle East []
  2. cité par @WellcomeLibrary et son tweet []
  3. Lire la suite de l’article, rédigé par le Dr Petros Bouras-Vallianatos du King’s London College []
  4. cité par @rech_isidore et son tweet []
  5. cité par @LuxLudo et son tweet []
  6. article complet à télécharger… []
  7. cité par @cairninfo et son tweet []
  8. source []
  9. cité par @seth_denbo et son tweet []
  10. pour accéder aux témoignages []
  11. au sujet de la fondation Wikimedia []
  12. cité par @OA_Button et son tweet []

L’hebdo de la Twittosphère

Logo TwitterQuoi de neuf dans la twittosphère au cours de la semaine du 24 au 30 août ?

Comme annoncé dans un des précédents billets, voici quelques tweets pertinents :

Livres numériques, divers textes & images

“Full online facsimile of a great medieval encyclopedia, Liber Floridus1

Flandrica.be a numérisé cette célèbre encyclopédie Liber Floridus, projet à l’initiative de Flanders Heritage Library, avec six autres bibliothèques partenaires. Pour en savoir plus, lire la présentation du projet mené à terme sur le site Flandrica.be …

“A virtual immersive experience of ancient heritage sites”2

Scan 3D du patrimoine culturel de l’Inde dont le dernier en date est Natrah Shiva. Pour voir tous les autres scan 3D du patrimoine culturel de l’Inde, la page ReArks sur la plateforme Sketchfab…

“New edition and translation of one of the oldest medieval Arabic commentaries on Aristotle”3

Edité par Marwan Rashed chez De Gruyter dans la série Scientia Greaco-Arabica en août 2015. Pour lire le résumé

“News Handlist of Greek Manuscripts in the British Library”4

Une liste avec les liens URL de manuscrits grecs et de manucrits enluminés disponibles et numérisés par la British Library. Pour en savoir plus, consulter la bibliothèque en ligne ou télécharger directement le fichier.

News Recently Published at Archaeopress: Open Access5

ArchéoPress permet de télécharger plusieurs ouvrages, liste non exhaustive : Bronze Age Tell Communities in Context – An Exploration Into Culture, Society and the Study of European Prehistory ; Ostentazione di rango e manifestazione del potere agli albori della società micenea ; Site, Artefacts and Landscape Prehistoric Borġ in-Nadur, Malta ; Found: the Palaeolithic of Qatar Taken from Proceedings of the Seminar for Arabian Studies 45 (2015) ; etc. Pour télécharger gratuitement ou consulter l’intégralité des titres…

Le risorse dell’italianista 2.0: Edition Visualization Technology6

Logiciel open source Edition Visualization Technology qui permet l’encodage de documents selon les standards de la TEI. Une excellente explication (en italien), non seulement avec des liens intéressants, mais aussi avec un exemple d’encodage du livre numérisé de Vercelli

Base de données

“a sample of the database of religious history”7

Une base de données sur l’étude de l’histoire des religions avec un aperçu en ligne de Pauline Christianity (ca. 45-60 CE) ainsi qu’une vidéo de démonstration

Logiciels pour les chercheurs

« (énorme) liste de services numériques web pour chercheurs »8

Des outils en ligne pour consulter un article scientifique, rechercher un code, rester connecté, collaborer, écrire du contenu scientifique ou encore pour publier ou évaluer.
Pour consulter les listes d’outils classés par catégorie, Connected Researchers

LD4L9 Proposed Bibframe Ontology10

Description de l’ontologie utilisée par Springer Nature pour les publications des titres de nature.com, dernière mise à jour le 24 août. Pour accéder aux contenus et télécharger des modèles

  1. cité par @erik_kwakkel  et son tweet []
  2. cité par @ReArks et son tweet  []
  3. cité par @Ballandalus et son tweet []
  4. cité par @AWOL_tweets et son tweet []
  5. cité par @AWOL_tweets et son tweet []
  6. cité par @fontegaiablog et son tweet []
  7. cité par @felwert et son tweet []
  8. cité par @bu974 et son tweet []
  9. plus d’informations sur LD4L []
  10. cité par @tonyhammond et son tweet []

L’hebdo de la Twittosphère

La rentrée est bien souvent accompagnée de projets nouveaux ; EphéNum ne fera pas exception avec un nouveau rendez-vous numérique « L’hebdo de la Twittosphère » ! Chaque  lundi, EphéNum proposera un aperçu de quelques actualités pertinentes sur les humanités numériques  et les sciences informatiques qui ont circulé dans le Twittosphère au cours des sept jours précédents. Impossible de tout lire et/ou citer, aussi nous encourageons vivement les commentaires pour enrichir les fils des tweets intéressants pour les chercheurs et étudiants en sciences humaines et sociales et en sciences et vie de la terre.

Semaine du 17 au 23 août (encore un peu calme…) :

MicroPast1

Un rappel des dix projets MicroPast les plus intéressants, projets soutenus et/ou financés par The British Museum, et/ou Portable Antiquities Scheme, et/ou UCL Institute of Archaeology, et/ou New Forest Remembers, et/ou Egypt Exploration Society, et/ou Nara University, et/ou The Catholic University of America, et/ou Project Andvari, et/ou The University of Mississipi, et/ou National Endowment for Humanities : Continuer la lecture de L’hebdo de la Twittosphère

  1. Tweet de @digitalarchaeo ; voir aussi à ce sujet le billet « Un étonnant projet de crowdsourcing académique » []

Un relief assyrien imprimé en 3D

Bientôt terminé les moulages grâce à la 3D ! Un exemple d’impression (faite pour le British Museum) avec ce relief assyrien1 — avouez qu’il serait dommage de ne pas partager cette impression, notamment pour mes collègues assyriologues :

  1. on remarquera quelques petites lacunes dans certains détails notamment sur la tiare, détails que l’on peut améliorer avec un logiciel 3D, comme celui qui accompagne le scanner Nextengine que nous utilisons à l’EPHE — quelques exemples en vidéo []

Neatline, un module d’extension incontournable de cartographie

Neatline, un module d’extension incontournable de cartographie

Difficile de garder sous silence un plugin (= module d’extension) aussi intéressant que celui développé pour Omeka1  par l’équipe de Scholars’ lab2Neatline 3.

Ce plugin Neatline permet de concevoir des cartes complexes (“complex maps”) ; par “complex”, il faut surtout retenir la notion de ‘diversification’ des outils, outils qui deviennent vite indispensables pour suivre des évènements et/ou analyser des éléments contextuels sur lesquels l’auteur souhaite communiquer. On peut retenir principalement trois outils :

  • le timeline ;
  • l’annotation directement dans l’image ;
  • la narration des différentes séquences.

Sans aucun doute, un des exemples les plus explicites pour montrer les prouesses tant pédagogiques que scientifiques est la carte the Catalogue of Ships qui analyse l’ordre narratif des toponymes dans la littérature de Homère :

Mapping the Catalogue of Ships

Mapping the Catalogue of Ships analyzes the narrative order of the toponyms within each contingent in terms of their geographical distribution. For the majority of contingents, narrative clusters of sites reflect local geographical realities. This geospatial organizational principle comes to light through the analysis of what we term syntactical and line-by-line groups. Syntactical groups are instances in which a single verb governs a group of towns; line-by-line groups are instances in which several towns fall into a single verse. It turns out that these syntactical and line-by-line groups frequently accord with local geographic features or travel routes.

De nombreux autres exemples sont à découvrir sur le site de Neatline.

  1. Plateforme d’édition gratuite et open source de contenus scientifiques pour les musées, bibliothèques, expositions, etc — en savoir plus sur Omeka… Pour gérer ses collections, l’EPHE ne fait pas exception puisqu’elle utilise aussi cet éditeur scientifique — accès actuellement restreint. []
  2. équipe constituée d’étudiants et de chercheurs de l’University of Virginia Library []
  3. fil twitter pour suivre les dernières mises à jour, ainsi que le GitHub pour participer au développement et/ou pour proposer des améliorations sans pour autant être des experts puisqu’il y a une partie forum accessible aux plus néophytes. []

Online Corpus of the Inscriptions of Ancient North Arabia

OCIANA :

un corpus en ligne d’inscriptions pré-islamiques de l’Arabie du Nord et du centre :

safaitic_graffiti_OCIANAIt provides a reading of each text both in roman transliteration and in fonts reproducing the ancient letters, together with a translation in English, references to earlier readings, commentary where necessary, bibliography, and all known information about the inscription (provenance, carving technique, relationship to other texts or to rock drawings, structures, etc.). Photographs (when available) and facsimiles of each text will also be shown on each record and will eventually be downloadable free at publishable resolutions. The Corpus will be easily updatable as new discoveries are made and will be fully searchable for names, words, grammatical features and subjects1.

Ce projet OCIANA a reçu le soutien de Arts & Humanitaires Research Council et est hébergé à l’université d’Oxford2.
Son équivalent existe pour les inscriptions d’Arabie du Sud, le DASI : http://dasi.humnet.unipi.it.

  1. source OCIANA []
  2. OCIANA, découverte à l’université d’été d’Oxford au cours de la semaine sur les digital humanities []

Le potentiel du XRF pour étudier les matériaux et techniques des artisans au POA

Le potentiel du XRF pour étudier les matériaux et techniques des artisans au POA

Récemment, des analyses XRF1  ont été faites sur des figurines trouvées sur le site d’Ugarit2, analyses prometteuses d’abord parce qu’elles encouragent et valorisent l’interdisciplinarité, ensuite parce qu’elles apportent des informations scientifiques plus précises sur des techniques de métallurgie pratiquées à la fin de l’Âge de Bronze (1400-1300) au Levant :

The results of the present study demonstrate and highlight the potential of scanning micro-XRF to expand the analytical information obtained beyond the spatially resolved elemental composition, thus offering more insight into metallurgical techniques applied by the ancient craftsmen3.

Les résultats de ces analyses XRF ont été récemment publiés dans un article collectif4  In situ scanning micro-XRF analyses of gilded bronze figurines at the National Museum of Damascus.

  1. Prochainement, l’EPHE, en collaboration avec l’Université Franco-Allemande, organise une semaine de formation sur les outils HN tels que XRF, RTI pour l’étude des manuscrits. Ces outils contribuent indiscutablement à la recherche dans nos disciplines SHS et donnent encore plus de poids à l’interdisciplinarité.   []
  2. Ras Shamra, en Syrie actuelle ; voir la mission archéologique syro-française []
  3. source Journal of Analytical Atomic Spectrometry []
  4. V. Kantarelou,   A. G. Karydas,   D. Sokaras,   L. Mahfouz,  A. Qurdab,   M. Al-Saadi,   M. Giannoulaki et   V. Argyropoulos []